L'eau dynamisée

Une technologie unique

CENTRE DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Aqua Dyn Auroville

Nos fontaines offrent une eau structurée biocompatible grâce à la technologie de Aqua Dyn Auroville issue de trente années de recherche et de développement.

Aqua Dyn Auroville fut créée en 1994, en tant que Centre de Recherche et de Développement sur les bienfaits de l’eau pure, vivante et structurée. Elle est l’inventeur du biofiltre®, et est dépositaire de deux brevets internationaux, un de Bio-dynamisation® et un de Lumière & Son®.

Aqua Dyn Auroville est le leader de l’eau structurée biocompatible.

Depuis sa création, l’équipe d’Aqua Dyn Auroville a développé une expertise unique en matière de technologies permettant de redonner à l’eau de boisson son caractère structuré pour la rendre biocompatible avec notre eau biologiques et favoriser la vitalité du corps, l’hydratation de nos cellules et les défenses de notre système immunitaire.

Après une purification de haute performance de l’eau, les technologies innovantes développées par Aqua Dyn Auroville offrent une eau structurée et biocompatible unique. Son système de Bio-Dynamisation®, de vortex dans le Bio-filtre®, de saturation de l’eau en oligo-éléments et d’information Lumière & Son® garantissent la structure parfaite de l’eau dynamisée des fontaines d’Aqua Dyn Auroville.

Notre mission

Le partage de l'eau structurée et de ses bienfaits

Pour permettre l’exportation de cette technologie, Eau Biocompatible, dans sa mission de partage de l’eau structurée et de ses bienfaits, est devenue le partenaire exclusif d’Aqua Dyn Auroville en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Afrique.

- H2O -

Étapes de l'eau dynamisée

Technologie eau dynamisée
Technologie eau dynamisée

Trois types de filtration (charbon KDF, sédiments et osmose inverse) assurent la pureté chimique, physique et bactériologique de l’eau. Ce système de filtration extrême élimine les bactéries, le chlore, les pesticides, les nitrates, les métaux lourds et l’excédent de solides dissous pour vous garantir une eau parfaitement pure à 99,99%.

Pureté chimique

le filtre à charbon KDF supprime chlore, pesticides, herbicides, etc.

Pureté Physique

le filtre à sédiments supprime sable, boues, algues, poussières, etc.

Pureté bactériologique

L'osmose inverse supprime bactéries, calcaires, médicaments, etc.

Osmose inverse

Comment ça fonctionne ?

Une pompe à haute pression force l’eau à traverser une membrane synthétique semi-perméable. Celle-ci, d’une finesse de l’ordre du dix millième de micron (0,0001 μm), ne laisse passer que l’eau totalement pure qui est récupérée de l’autre côté de la membrane. Cette dernière filtration rejette tous les éléments indésirables à 99% (bactéries, parasites, virus et résidus radioactifs et médicamenteux).

Toutes les impuretés sont refoulées avec une eau de rinçage évitant ainsi un colmatage de la membrane. Ce rinçage (« flushing ») s’effectue automatiquement et prolonge ainsi la durée de vie de la membrane. 

Cette ultime filtration donne alors une eau très pure, débarrassée de tous ses polluants, mais « déstructurée ». Il est alors indispensable de lui redonner ses propriétés « vivantes » par les Procédés de Structuration de l’Eau (PSE) que nous nommons « Bio-Dynamisation® ».

Plus en détails

Les 3 étapes de purification extrême

Ce premier filtre contient des granules de charbon actif d’environ 2 à 3 mm de long et permet de retenir les polluants  par absorption, notamment les matières organiques, le chlore, les hydrocarbures, les pesticides, mais aussi les métaux lourds de taille supérieure à 0.5 microns. Les molécules présentes dans l’eau pénètrent et se fixent dans les pores du charbon actif par adsorption. Le charbon actif est un carbone chargé positivement le rendant attirant aux produits chimiques à charge négative tels que le chlore. 

Ce filtre est donc capable de retenir et/ou réduire de nombreux produits organique et chimiques. Il est généralement utilisé comme pré traitement en tant qu’élément d’un système d’osmose inverse pour réduire le nombre de contaminants organiques et de désinfectants résiduels (chlore) qui pourraient obstruer la membrane d’osmose inverse.

Ce deuxième filtre permet de retenir les particules physiques et les bactéries présentes dans l’eau de taille supérieure à 5 microns par tamisage. Les filtres à sédiment sont généralement utilisés comme préfiltre afin de prolonger la durée de vie des membranes d’osmose inverse et à protéger les valves (nettoyage automatique de la membrane) des particules de charbon actif rejetées par le premier filtre et pouvant les bloquer. Ceci est la raison pour laquelle le filtre à sédiments est placé après le filtre à charbon.

Les deux filtres précédents ne parviennent généralement pas à enlever les contaminants inorganiques ou les métaux dissous tels que des minéraux, l’arsenic, l’amiante, le chrome, le cuivre, le fluor, le mercure, le nickel, les nitrates/nitrites, le sélénium, le sulfate, le thallium… L’élimination de ces contaminants exige un système de filtration d’eau par osmose inverse.

La filtration par osmose inverse est un procédé de séparation en phase liquide par perméation à travers des membranes semi-sélectives sous l’effet d’un gradient de pression.

L’osmose est le transfert de solvant à travers une membrane sous l’effet d’un gradient de concentration. Si on considère un système à deux compartiments séparés par une membrane semi-sélective et contenant deux solutions de concentrations différentes, l’osmose se traduit par un flux d’eau dirigée de la solution la plus diluée vers la solution la plus concentrée. Cet écoulement à travers la membrane s’arrête naturellement lorsque le système atteint un état d’équilibre, c’est-à-dire lorsqu’il y a égalité des concentrations de part et d’autre de la membrane. Lorsque l’on applique une pression P supérieure à la pression osmotique П sur la solution la plus concentrée, le flux d’eau est dirigé en sens inverse du flux osmotique: c’est le phénomène d’osmose inverse.

Cette filtration s’effectue grâce à une pompe à haute pression, entre 4-6 bars, qui force l’eau à traverser une membrane semi-perméable constitué de polymères de synthèse, le polysulfone, en TFC (Thin Film Composite), dont la taille des pores est proche du 10 millièmes de micron. Ce dispositif à osmose inversée retient toutes les particules en suspension à l’exception des molécules d’eau, c’est-à-dire entre 97 % et + de 99 % des nitrates, des pesticides, du plomb, des bactéries, des virus ou encore les résidus radioactifs toujours présents dans l’eau. Ce concentrât (rejet des polluants) est évacué par un flux d’eau et le perméat est recueilli dans le tube central de la cartouche et passe dans le dernier filtre ou aura lieu la Bio-Dynamisation®.

Eau dynamisée

Toutes les impuretés sont refoulées avec une eau de rinçage évitant ainsi un colmatage de la membrane. Ce rinçage (« flushing ») s’effectue automatiquement et prolonge ainsi la durée de vie de la membrane. Cette ultime filtration donne alors une eau très pure, débarrassée de tous ses polluants, mais « déstructurée ». Il est alors indispensable de lui redonner ses propriétés « vivante » par les Procédés de Structuration de l’Eau (PSE) que nous nommons « Bio-Dynamisation® ».

Structuration de l'eau, la Bio-dynamisation®

Technologie eau dynamisée

Pour optimiser les fonctions de l’eau que nous absorbons, celle-ci doit atteindre un certain taux vibratoire similaire à celui de l’eau contenue dans notre corps (biocompatibilité). La Bio-Dynamisation® permet d’intégrer dans l’eau les énergies d’ondes à hautes fréquences captées par un oscillateur et un condensateur à la cire d’abeille. Ces énergies structurantes sont transmises à l’eau dynamisée par deux électrodes de cuivre, or et argent. 

La première électrode est placée dans le biofiltre et assure une eau dynamisée en continu. La seconde électrode, spiralée, est plongée dans le réservoir, elle permet d’entretenir un processus constant de diffusion de ces « ondes biologiques » et de libérer des ions d’or, de cuivre et d’argent dans le réservoir d’eau de la fontaine. La bio-dynamisation est donc une intégration, ou une « perméation », des énergies subtiles à hautes fréquences dans l’eau dynamisée, support universel de la vie.

Cristallisation sensible

Différentes étapes de l'eau dynamisée

Cette méthode montre la différence du rayonnement énergétique entre une eau morte « déstructurée » et une eau vivante « structurée », ensuite une eau dynamisée par des fréquences sonores avec un centre et des radiations en arborescence.

Des informations négatives provenant de la pollution humaine sont présentes. Cette eau a stagné dans des réservoirs en béton, parfois traités au chlore. Elle présente un manque total d’ordre ou d’organisation. Sa structure moléculaire n’est pas compatible avec l’eau hautement structurée présente dans les cellules humaines ; le corps doit donc dépenser son énergie pour la transformer. Son faible niveau vibratoire est du même ordre de grandeur que celui des bactéries pathogènes et des maladies, en dessous du niveau minimum de vitalité du corps humain.

Eau structurée

Après purification et après Bio-Dynamisation® par nos appareils, cette même eau exprime une cohérence et une structure (centre de radiation et angles des arborescences). Son niveau vibratoire est passé de 4 500 UB à 17 000 UB (Unités Bovis). Sa composition moléculaire présente un pourcentage élevé d’eau trimérique (3 molécules), comme l’eau hautement agglomérée des cellules humaines. Le haut niveau vibratoire de cette eau empêche les bactéries ou les virus de se développer. Le système immunitaire est renforcé et les fonctions corporelles peuvent organiser leurs défenses de manière naturelle.

Eau structurée

Cette même eau déjà Bio-Dynamisée® intensifie son rayonnement et sa structure en termes de centre et de radiations grâce à l’information Lumière & son®. Masaru Emoto a montré de magnifiques cristaux de glace d’eau qui avaient  » écouté  » les incantations de Bach, Mozart ou d’un prêtre shinto. Les mantras des Anciens sont célèbres pour leurs pouvoirs de conférer à l’eau des propriétés curatives. Cette photo montre une cristallisation d’eau dynamisée au chlorure de cuivre par le procédé décrit ci-dessous et infusée avec le mantra de Mère*. On peut voir le rayonnement puissant et l’expression maximale de la vie. Le niveau vibratoire est porté à 25 000 UB (Unités Bovis) ce qui amène la vie sur un autre plan d’expression.
*Mère, partenaire spirituelle de Sri Aurobindo et fondateurs de Auroville.

Technologie eau dynamisée

Grâce à la technologie innovatrice d’Aqua Dyn Auroville, l’eau dynamisée est en permanence baignée par un champ lumineux porteur d’ondes sonores à l’intérieur du réservoir. Une musique avec un LA en 432 Hz sélectionnée et enregistrée (Bach, Mozart, Beethoven… ou autres) est diffusée en boucle, portée par des rayonnements infrarouges ou lumineux. Ces ondes sonores optimisent le taux vibratoire de l’eau dynamisée et augmentent ainsi ses propriétés d’eau vivante.

Il est possible de brancher sur la fontaine Mélusine et Aquarius sa clef USB afin d’informer l’eau dynamisée avec ses morceaux préférés (certaines musiques sont moins conseillées tel que le Hard Rock, par exemple).

Comme l’ont démontré les cristallisations sensibles et plus spectaculairement les merveilleux cristaux de glace de Masaru Emoto, l’eau montre une très grande sensibilité à tous les phénomènes ambiants, plus particulièrement à la musique.

En ajoutant ce dispositif à son équipement, Aqua Dyn Auroville a amené l’eau dynamisée à un paroxysme de qualité du « vivant ».

Voir la différence entre le 432Hz et le 440Hz : Cliquez ici.

Masaru emoto eau dynamisée
Cristal de l'eau d'Aqua Dyn Auroville analysé par le laboratoire Japonais de Masaru Emoto

Oligo-éléments immédiatement assimilable

Technologie eau dynamisée

compenser les carences

thérapie personalisée

Les oligo-éléments sont des éléments qui existent à l’état de traces dans l’organisme. Il a été constaté que pendant la bio-dynamisation®, le métal utilisé perdait une infime partie de son poids ce qui prouve qu’une partie de ce métal a été transférée à l’eau dynamisée, ceci sous forme d’oligo-élément.

Sous cette forme « ionique », à l’état naissant, les oligo-éléments présents dans l’eau dynamisée deviennent immédiatement assimilables par notre corps. À partir du moment où la carence a pu être identifiée, elle peut être compensée ; il n’a jamais été constaté d’effets secondaires dans la prise d’oligo-éléments sous cette forme, comme si l’intelligence corporelle reconnaissait une similarité vibratoire favorisant l’absorption et l’assimilation intégrale.

De nombreux ouvrages sur l’oligothérapie ont été publiés qui vous permettront, en plus de la liste ci-joint, d’explorer plus en profondeur cette passionnante thérapie

Si vous souhaitez en savoir plus sur les oligo-éléments.